mercredi 4 septembre 2019

Top 5 des meilleurs jeux d'escarmouches - Le choix des Tontons

- Le choix des Tontons -

Récemment, je me suis posé un certain nombre de questions à propos du Wargame. On aime tous ça, mais le soucis c’est que les grandes batailles c’est chronophage. Et ça demande beaucoup d’investissement en moyens financiers et en skills de peinture d’armée.

Le mois dernier, Tonton Cernunnos expliquait dans son article Adapter sa vie de Daron avec le game : ou digression sur les bienfaits de l'escarmouche en général et d'Infinity en particulier à quel point le format de l’escarmouche est avantageux en de nombreux points. A cela j’ajouterai que modélistiquement parlant, c’est pas mal non plus : plutôt que de peindre des figurines par tartines de soixante, on peut prendre plus de temps pour convertir et peindre ses pitous. L’escarmouche, c’est aussi plus de largeur pour les bandes à thème, pleines de personnalité. De fait, j’étais curieux de savoir l’avis des Tontons. Je leur ai donc posé la question suivante : Pour vous, quel est le meilleur jeu d'escarmouche de tout les temps ?

J'entends par le mot escarmouche les jeux de type wargame (totalement ou en partie) qui se jouent avec 20 figurines ou moins. Et pas forcément des jeux de soldats : Bloodbowl est par exemple, dans ce cas de figure, un jeu d’escarmouches. Les réponses étant complexes, j’ai demandé des réponses argumentées sous forme de tops. Pour avoir plus de réponses, j’ai également étendu le sondage aux membres de la communauté Warhammer Fun Fan. Grace aux réponses, j’ai pu compter les points. Voici donc le top 5 des meilleurs jeux d’escarmouche de tout les temps ! Un résultat à 2000 % objectif et indiscutable ! :p

Cinquième position à égalité
Infinity et Warhammer Underworld

Pour la cinquième place, deux jeux pour le prix d’un ! En premier lieu, parlons d’Infinity produit par la firme Corvus Belli. Spoiler alert : il s’agit du seul jeu n’étant pas tiré d’une univers créé par Games Workshop. Il s’agit d’un jeu au contexte de science fiction cyberpunk ayant vu le jour en 2005 (Ça commence a sacrément remonter!) se déroulant 175 ans dans notre futur. L’Humanité s’est divisée en plusieurs cultures qui ont chacune de leur côté conquis une partie de la galaxie. Ces factions sont en guerres contre un armée combinée d’aliens de races différentes, qui essaient de mettre des bâtons dans les roues des autres factions. Les bandes en jeu avaient accès a des TAG, des sortes de robots dans le plus pur esprit des mechas japonais. Un système de hacking était intégré au jeu, pour prendre le contrôle des TAG ennemis. Le gameplay de ce jeu, très novateur pour l’époque de sa sortie, est basé sur l’activation de figurines en alternance. Il a modernisé considérablement le monde de l’escarmouche en le rendant plus dynamique, plus moderne, ce qui explique son succès retentissant. Il aura fallu plus de 15 ans à Games Workshop pour prendre exemple sur ses concurrents et tenter de proposer le système bancal et vaguement inspiré du système d’Infinity pour le jeu Kill Team et ainsi se mettre à la page.


Enfin, Warhammer Underworld est un jeu créé par Games Workshop, tiré de l’univers de Warhammer Age of Sigmar. Le contexte de ce jeu est simple : des bandes de différentes origines se sont retrouvées coincées dans une ville maudite par Nagash, sans espoir d’en sortir. Luttant pour leur survie, ils luttent alors pour protéger leur propre vie tout en poursuivants leurs éventuels objectifs. Warhammer Underworlds est un jeu étrange, avec un système un peu bâtard entre l’escarmouche, le jeu de plateau et le jeu de carte à deck building (un peu comme le jeu X-wing, mais avec des cases). Son système, très original, a vite plus à la communauté, car le jeu est parfaitement adapté aux tournois. Les extensions du jeu sortent par vagues, à la manière du jeu de cartes Magic the Gathering. La première vague, Shadespire, est sorti en même temps que le jeu. Une autre, Nightvault, est sortie plus tard. Des bandes sortent régulièrement pour le jeu.


Quatrieme position
Space Hulk

Space Hulk est un jeu de stratégie de Games Workshop édité pour la première fois en 1989. L'action du jeu se déroule dans le monde Warhammer 40,000. Il est partiellement inspirée (ou complètement plagié diraient certains) du film Aliens. Se rapprochant plus du jeu de plateau que du wargame, il en emprunte tout de même quelques mécaniques. Dans ce contexte, des Terminators, puissants guerriers de l’Adeptus Astartes, visitent un immense vaisseau érant dans l’espace, pour récupérer les trésors qui s’y trouve, tout en évitant de se faire massacrer par les hordes de Genestealers, des aliens dégoûtants. Le jeu a été extrêmement populaire et à reçu une V2 en 1996, puis une V3 légendaire en 2009, à l’époque universellement reconnue pour la qualité de son matériel de jeu et le niveau de détail des figurines.


Troisième position
Kill Team

Pour cette troisième position, un des jeux les plus suivis et populaires du moment, le bien connu Kill Team ! Ou, comme certains aiment l’appeler, Mini-40k.
Pour vous présenter ce jeu, je préfères vous montrer une vidéo de l’excellente chaîne Planet Wargame, le pilote de l’émission Kill Team Momentum, qui explique très bien l’histoire du jeu, ainsi que son concept. Ils ont fait un très bon boulot, a tel point que je n'ai rien à ajouter à leur vidéo.


Deuxième position à égalité
Necromunda et Battlefleet Gothic

Pour la deuxième place du podium, voici ENCORE deux jeux tirés de l’univers de Warhammer 40.000 ! Si ces jeux sont plus haut dans le podium, il semblerait que c’est grâce à leur dimension originale qui nous fait explorer d’autres aspects du monde de 40.000.

Necromunda simule des combats entre gangs de civils en milieu urbain (une cité ruche de la planète Necromunda), il est créé par Games Workshop en 1996. Le jeu au départ se nommait Confrontation et fut édité via l'édition britannique du magazine White Dwarf. Le background fut développé par Nigel Stillman en collaboration avec Bryan Ansell. La V1 finalisée du jeu fut ensuite vendu sous le nom de Necromunda. Le supplément Outlanders est paru un mois après. La V2 de ce jeu vit le jour en 2003, une versions plus complète avec un système de jeu comprenant de nouvelles mécaniques. Avec l'abandon des jeux Spécialistes par GW, le système de jeu est resté extrêmement populaire, entretenu et modifié par les fans jusqu'à aboutir à Inquisimunda, qui permettait de jouer des teams de l'Inquisition, des Rogue Traders, des pirates, sortant le jeu du cadre des cités ruches. Bien des années plus tard, en 2017, Necromunda fait son grand retour, avec une V3 acclamée par pas critique, plus fluide, plus moderne.


Battlefleet Gothic est un jeu créé en 1999 permettant de jouer avec une échelle plus originale dans l'univers de 40.000 : c'est un simulateur de batailles spatiales, permettant de s'affronter avec des flottes de titans longs de plusieurs kilomètres. Le concept n’était pas neuf. Déjà avant, l’idée avait été lancée par Spacefleet, un jeu qui n’aura pas vécu longtemps, mais qui malgré le mérite de proposer des figurines en plastique plutôt qu’en métal proposait des designs très différents de ce qui sera considéré plus tard comme canon avec Battlefleet Gothic. Le jeu n'est pas à l'échelle, seul le centre des socles permettant de positionner les vaisseaux, les figurines en elle même n'étant là que pour l'aspect esthétique. Mais malgré les enjeux colossaux (des milliers de morts à chaque impacts de missiles), le jeu peut tout de même être considéré comme un jeu d’escarmouche, puisqu’une dizaine de vaisseaux étaient largement suffisants pour jouer. Si ce jeu a été lui aussi abandonné par Games Workshop, il aura été moins suivi par les communautés de fans que Necromunda. Cependant, en 2016, un jeu vidéo reprenant le concept a vu le jour, relançant l’engouement pour les bastons de cathédrales volantes.


Première position
Mordheim

Mordheim est un jeu de stratégie avec figurine édité par Games Workshop appartenant aux Specialist games. Il a été créé au fil des publications du magazine White Dwarf. Quand les règles ont été complétées, elles furent publiées dans un recueil, en 1999.

Au niveau du contexte, nous sommes dans l’univers de Warhammer Fantasy Battle, à une époque antérieure à l’époque classique du Wargame dont Mordheim est tiré. Plus précisément, en 1999 du Calendrier Impérial, dans la cité de Mordheim, dans l’Ostermark. L’Empire souffre alors d’une guerre civile de succession et la ville de Mordheim est frappée par un météore que certains ont estimé être une punition envoyée par Sigmar pour punir ses habitants décadents. Or, le météore était en fait un énorme bloc de Malepierre, une ressource mutagène rare et très utile pour toutes sortes d’usages magiques.

L’ambiance est donc très sombre, le théâtre du jeu opposant des bandes de mercenaires de toutes races et origines s’affrontant dans une ville en ruine. L’atmosphère est très ‘’
Post-apo médiéval’’ avec une ambiance à la Stalker, où les radiations sont remplacées par la folie des mutations provoquées par la Malepierre, que les joueurs vont s’efforcer malgré tout de récolter. Ce jeu a toujours une fanbase énorme. Si GW a laissé tombé le jeu depuis longtemps, les fans continuent de créer des règles pour des extensions et des nouvelles bandes. Des kickstarters réguliers proposent des proxys pour ce jeu, afin de permettre aux nouveaux venus de pouvoir jouer sans vendre un rein pour se procurer les figurines d’époques, aujourd’hui introuvables et hors de prix.


Un sacré top 5. Mais d’autres jeux méritent qu’on en parle. J’ai donc laissé la parole aux autres Tontons, ainsi qu’à quelques invités originaires du groupe Facebook Warhammer Fun Fan. Voici leurs tops personnels.

Tonton Legatho

1 Mordheim pour son ambiance, son univers, son fluff et la possibilité de modelisme quasi infinie sur les figs.

2 Warcry car il est simple, facile d'accès et putain le chaos quoi.

3 Inquisitor pour les mêmes raisons que Mordheim mais un poil en dessous.

4 Space Hulk car on y jouait entre potes à l'internat les soirs où ce n'était pas D&D.

Tonton Francis

1 Conan de Monolith, parce qu'il y a des scénarios et qu'un jeu sans scénarios me plait en général moins qu'un avec. :p Blague à part, je suis fan du système de gestion d'énergie des personnages (ou les gemmes qui permettent de faire des actions sont aussi leurs points de vie, donc au plus ils se blessent au moins ils peuvent faire), j'aime l'ambiance et j'aime le style de jeu.

2 Mythic Battle Pantheon, c'est rapide à mettre en place, rapide à jouer, le système de jeu est lui aussi original, les figurines sont tops, j'adore.

3 Warhammer Underworld, de nouveau un jeu vite joué avec des chouettes figurines.

4 Fallout Wasteland Warfare, je trouve les figurines vraiment pas top, mais le système de jeu est vriament cool, surtout le fait de pouvoir récupérer de l'équipement en pleine partie et le système de campagne avec évolution du campement est bien marrant.

5 Necromunda l'ancien, parce que j'étais fan de ma bande d'Orlock et d'un novice qui était devenu chef au bout d'une longue campagne.

Tonton Cernunnos

1 Infinity. Un fluff fouillé et passionnant, évolutif, fig SF les plus belles du marché et de loin, règles hyper modernes, accessible pour l'apprentissage et très complexe pour plaire aux hardcore gamers. Énormément de subtilité et de rejouabilité. Scénario multiples. Aspect surprise pour l'adversaire avec liste de courtoisie à présenter alors que la vrai liste entière secrète contient plein de saloperie. Létal de ouf, cinématographique, intense, pas d'attente de jeu. Énorme choix de factions. Système de jeu où tu n'arrête jamais de jouer : tu réagis à ce que fait la joueur actif. Possibilité de jouer plusieurs fois la même fig (en utilisant une réserve commune de point d'activation) ce qui permet des enchaînements d'action de ouf. Abordable en terme de prix. 4 Starter 2 joueurs parfaits avec tout le nécessaire pour se lancer à 2.

2 Kharne-Age. Jamais joué mais tout ce que j'en ai vu c'est un jeu hyper tactique. Fig 70mm en moyenne. Jeu à scénario, univers et esthétique de ouf et made un France.

3 Briskars. La même mais avec des pirates et un humour de ouf en prime.

4 Eden. Et oui. Malgré une gestion calamiteuse de sa boîte voir plus si affinité,. Ce jeu reste une expérience de ouf. Jouable quasi partout. Faction et fluff post apo très sympa. Système de jeu intuitif figs pas dégueux jusqu'à ces 3 dernières années. Vivement que ce soit repris par les fans comme Alkemy

5 Alkemy. Tout est là. Quand tu hurles Alkemy t'as tout compris du mojo de ce jeu. En bref tu as un alchimiste et ses potes, tu récoltes des ingrédients et réalises des objos en passant et quand tu peux tu balances un gros ALKEMMMYYYY dans la tronche de ton adversaire !

Mention spéciale : Confrontation V2.5 rien à ajouter. J'ai commencé la fig avec ce jeu. C'était une tuerie, révolutionnaire à l'époque. IL y a aussi des jeux à surveiller : Batman MG, Punkapocaliptic, Malifaux…

Tonton Jessy

1 Battlefleet Gothic. L'ambiance est folle, graphiquement c'est fou, l'échelle est dantesque, quelque part on est dans l'essence de 40K : une démesure totale. Des vies sacrifiées par milliers, des aspects graphiques qui priment sur le pratique et du modélisme ‘’à la papa’’ pour faire ses décors, ses conversions, inventer un navire. Même si il existe un modèle existant permet d'aller hyper loin dans la profondeur, on peut imaginer tout un tas de détails, de l'histoire du vaisseau, la personnalité de son esprit de la machine, les principaux membres de l'équipage.
Et pour moi, si on veut vraiment faire une belle campagne 40k, c'est LE jeu limite indispensable pour faire sortir le récit des simples affrontements au sol et donner une troisième dimension très forte à l'ensemble.

2 Space Hulk. Dans ce jeu, l'aspect pesant des Termis faces aux agiles stealers est superbement retranscrit, l'ambiance est folle. La tension qui pèse sur les Termis est ouf, le défi est génial, le matos de la V3 est sublime… J’adorerais trouver le matos de la V3.2 qui m'a bien mis les nerfs.

3 Kill Team. J’aimerai y jouer mais j'ai pas encore les règles en français et les adversaires, mais ce n'est que du micro 40k, du coup, c'est cool comme du 40K. Bon, le jeu est un peu plus que du 40K, mais on n'ajoutes pas vraiment de ‘’dimension’’ hors 40K. Pas de fluff qui ne s'inscrit pas dans le 40K classique, même les Rogue Traders, ça peut rentrer facilement en 40K, du coup je ne vois pas la différence, contrairement a ce qu’on peut apprendre avec BFG et Necromunda.

4 Officio Assassinorum. La difficulté est moindre quand on ne tente pas les "succès" proposé par le livre, mais j'aime le coté de pouvoir jouer solo et le coté coop en multi. C'est cool, le plateau est super ce qui ne gâche rien. Si tu fais n'importe quoi et c'est la mission qui peut partir en couille super facilement et avec elle l'avenir de l'imperium, du coup il y a de l’enjeu. ^^

Attila

Warhammer Underworld. Pour une fois GW réalise un jeu avec de belles figurines ET de bonnes règles. Parties rapides. Variété des stratégies. Petites bandes. Matériel de qualité.

Mat Sog

Mordheim et Necromunda. Parce que ce ne sont pas des jeux apéros. Les règles sont fouillées, un effort considérable est nécessaire pour les faire évoluer dans des décors sympas. Ça colle aux univers de Battle et 40K en permettant de créer des bandes/gangs super originales.

Tonton Litrik

1 Mordheim. Par où commencer ? Devrais-je parler du système de jeu complet, immersif et punitif façon Darksouls du wargame, les bandes assez équilibrées avec toutes une personnalité creusée ?
Ou bien du meilleur système de campagne de tous les temps à mon sens ?
Ou bien son ambiance crasseuse, à mi-chemin entre Berserk et l'Appel de Cthulhu ?
Ou ses figurines qui, déjà à l'époque, se démarquaient par leur ambiance plus sombre ?
Ou peut-être devrais-je parler de la communauté qui s'est construite autour du jeu ? Le plus actif et motivé de tous les fandom, une mine de créativité et de claques au visage en terme de modélisme et de peinture. Hourra pour Mordheim !

2 Battlefleet Gothic. Alors je vais être honnête : j'ai jamais joué a ce jeu. Je n'ai aucune idée de ce que vaut le gameplay. Mais c'est celui dont le contexte me fait le plus rêver.
Cela fait maintenant des années que je veux dézoomer 40K, pas au niveau Epic ou Apocalypse, non, plus encore !
Je veux voir les majestueuses astronefs de plusieurs kilomètres de long, aux allures de cathédrales, se tirer dessus a plusieurs milliers de kilomètres de distance comme les navires des millénaires passés.
Comment ça le fait que je sois fan de l'Espace biaise complètement mon classement ?

3 Gorkamorka. Vous voyez Necromunda ? Oubliez les guéguerres de gangs et ne jouez que DES ORKS ! Bon, il y a aussi par la suite, les Gretchins et les Diggas qui se sont ajoutés, mais tant qu'ils ont la peau verte, ça passe, non ? Et si en plus on peut jouer des véhicules et se faire des poursuites façon Mad Max, que demande le peuple ?
En plus la culture Ork alternative décrite dans le bouquin est très intéressante. Adieu les Klans, bonjour les Gorkers et les Morkers. Moi mon camps est tout choisi ! Morkers for-ever, les grocervos gagneront la guerre ! Je ne suis pas objectif, tout le monde connais ma monomanie pour les Orks, mais à mon sens, c'est le jeu le plus fun jamais créé, oui, même devant Bloodbowl !

4 Blood Bowl. Parce que le principe de faire une simulation de jeu de sport, je trouve ça déjà génial et original : mais si en plus c'est une parodie de mon univers de fantasy préféré, c'est carrément le Jackpot.
Le jeu est punitif, injuste, complètement basé sur l'aléatoire et avec des équipes complètement déséquilibrées (volontairement). Mais c'est ça qui est fun ! Tout est imprévisible, et si la tactique a tout de même son importance, le piment de l'aléatoire nous rend d'autant plus heureux quand enfin vient le divin TOUCHDOWN !
Le fluff est HILARANT au possible, et je me suis rarement autant marré en lisant des encarts de contexte dans les livres de règles.

5 Necromunda ancienne et nouvelle édition. Le système de jeu est super complet et très immersif. Un peu étouffant parfois, mais tellement de paramètres sont comptabilisés qu'on ne s'ennuie jamais et aucune partie ne ressemble à une autre. J'aime particulièrement le principe des munitions, c'est tellement plus réaliste que 40.000 !
C'est un jeu génial pour explorer les autres facettes peu connues du fluff de Warhammer 40k. J'aime bien l'ambiance, même si l'aspect "gang" prend trop le dessus sur le côté vie civile. Tout est militarisé, avec les moyens du bord, mais militarisé tout de même. Je trouve ça dommage qu'on ne puisse pas jouer des scénarios de survie avec de bêtes ouvriers ou simplement jouer des mutants qui vont voler de la bouffe au marché.  




Voila, cet article n'est pas très utile, je l'ai d'avantage produit pour mon enrichissement personnel. Mais qui sait, cela vous donnera peut être l'envie de vous lancer dans un nouveau jeu ? A dans un mois ! :)




1 commentaire:

  1. Mon top 5 à moi:
    1) Mordheim
    2) Pulp Alley (système générique) - dans l'univers 40k, façon Inquisitor / Necromunda
    3) Aristeia: une simulation de sport dans l'univers d'Infinity
    4) Warhammer Underworlds (Shaedspire/Nightvault/Beastgrave
    5) Warcry et/ou les nouveaux Warhammer Quest (Silver Tower mais surtout Blackstone Fortress)

    RépondreSupprimer